L'intégration d'un collaborateur

INTÉGRATION D'UN COLLABORATEUR : LES FACTEURS D'UNE INTÉGRATION RÉUSSIE 

 

Arriver dans une nouvelle entreprise est parfois stressant, on peut ne pas être à l'aise avec les collaborateurs, dès le début le temps de prendre ses marques. Si vous avez déjà été dans cette situation, vous savez comme il est important d'être bien accueilli pour commencer une bonne collaboration.

C'est pour cette raison que nous allons vous partager le guide des bonnes pratiques pour accueillir correctement un nouveau collaborateur. 

 

 

   

 

1/ Annoncer le jour de son arrivéeen interneet en externeà l’équipe : cela permet de préparer les équipes, chaque personne va ainsi se bloquer un temps à consacrer à la nouvelle personne arrivée, qui elle se sentira alors importante et prise en compte. 

2/ Préparer le poste de travaildu nouveau collaborateur (bureau, PC, carte de visite…) : le nouveau collaborateur doit impérativement ressentir et constater que son arrivée a été préparée méticuleusement, que tout a déjà été réfléchi afin d'éviter toute gêne en temps réel. Cela structure également la première journée du collaborateur qui se projette alors plus facilement dans son futur quotidien professionnel. De plus, cette préparation permet d'éviter les imprévus de dernière minute qui perturberait les premiers pas du collaborateur dans l'entreprise comme par exemple des codes d'accès invalides. 

3/ Créer une bonne ambiance, conviviale avec le reste de l’équipe : le nouvel arrivé doit se sentir intégré à la nouvelle équipe, tout comme l'équipe actuelle doit se sentir à l'aise avec cete arrivée. C'est donc un double objectif qui se présente au manager : veiller à la bonne affiliation de la nouvelle recrue dans le service tout en maintenant la stabilité existante avec les anciennes personnes. Le travail en équipe est prépondérant dans chaque entreprise l'entreprise ne peut etre performante qu'en assurant une parfaite cohérence. Créer une ambiance conviviale est alors signe de sérénité. 

4/ Organiser une visite des locaux et une rencontre avec les membres de l’équipe : la visite des locaux doit être constructive et permettre de présenter naturellement le fonctionnement de l'orgaisation, notamment en terme de services, au collaborateur mais aussi de présenter la nouvelle recrue à l'ensemble de l'organisation. Les services d'une entreprise étant fortement liés ensemble, il est indispensable que chacun sache à qui il s'adresse pour chaque problématique. 

5/  Lui fournir un livret d’accueilavec les infos clés sur l’entreprise et sur son poste : le livret d'accueil doit être une synthèse des premiers pas du collaborateur dans l'entreprise. Il doit reprendre des élements essentiels tels que l'histoire de l'entreprise, les règles communes de l'entreprise (horaires, hygiène, sécurité...), les différents services, ses codes d'accès. Ce manuel doit être un support sur lequel peut se reposer le nouveau salarié pendant ses premières semaines. 

6/ Lui confier des missions d’une importance moyenne pour débuter : il est important de graduer l'importance des missions que l'on confie. En effet, une nouvelle recrue doit se sentir utile et ainsi se voir confier des missions/tâches à sa portée. Fraîchement arrivée dans l'entreprise, peu de repsonsabilités doivent lui être confiées pour commencer. Cela permet ainsi au salarié de se famiariser avec l'entreprise et son fonctionnement, de faire ses preuves, tout en permettant en parallèle à la hiérarchie et aux collègues de décripter la personnalité et le fonctionnement de la personne, ses compétences, sa motivation et son autonomie. Petit à petit les missions attribuées vont alors croître en importance pour éviter une montée de stress du côté du salarié. 

7/ Être disponible et à l’écoute tout au long de sa période d’essai (lui dédier un tuteur par exemple) : enfin, l'écoute est certainement la clé d'une bonne intégration d'un salarié. Nouveau au sein de l'organisation, le collaborateur doit pouvoir faire part de ses questions et de ses doutes à tout moment. Il doit trouver rapidement une oreille attentive capable de lui apporter réponse afin d'éviter toute ambiguité et stress intérieur. La nomination d'un tuteur apparaît alors comme une solution judicieuse, ce dernier permettant d'accompagner et de suivre l'intégration du collaborateur. 

   

 Une fois ces « bonnes pratiques » réalisées avec succès, votre nouvelle recrue dispose des meilleures conditions pour sa prise de poste. À la fin de sa période d'essai, le nouveau collaborateur peut faire un bilan sur son arrivée et ses premières semaines dans l'entreprise. Il peut ainsi apporter d'éventuelles pistes d'amélioration pour les prochains recrutements.